Lost my job, found an occupation

La France vue d’en haut (ép.5) : le FN n’est pas un parti « respectable »

In La France vue d'en haut on 28/04/2012 at 18:01

Rencontre avec Claire Checcaglini à propos de son livre Bienvenue au Front – Journal d’une infiltrée. La journaliste revient pour nous sur son infiltration au cœur du FN pendant huit mois d’enquête parmi des militants et des cadres du parti de Marine Le Pen.

– Pourquoi avez-vous décidé d’infiltrer le Front national ? C’était le seul moyen pour un journaliste de montrer le vrai visage du parti de Marine Le Pen ?

Pour parler du FN de Marine Le Pen, il fallait se mettre dans la peau d’une militante. J’étais convaincue que la dédiabolisation du FN n’était qu’une façade. L’immersion au sein du parti était donc le meilleur moyen : d’abord pour travailler sur le long terme, ensuite pour aller au-delà de la caricature qu’on peut avoir des militants du FN. Je voulais une parole sincère, non filtrée, sans qu’elle soit l’objet d’un formatage. On le sait, surtout en période électorale, et plus qu’ailleurs encore au Front national, on fait très attention à ce qu’on dit, à ce qu’on porte dans les médias. Il était donc nécessaire pour moi de recueillir une parole qui est celle qu’on entend auprès des militants et des cadres au cœur du FN. Sans ces huit mois d’immersion dans la peau d’une militante frontiste, jamais je n’aurais eu accès à des propos islamophobes ou révisionnistes.

D’ailleurs, parmi les militants que vous avez rencontrés,  il y a notamment ce médecin fasciné par les thèses révisionnistes ou cet ingénieur, secrétaire départemental, prêt à déclencher une guerre « pour se débarrasser des musulmans »…

– Oui, et contrairement à ce que prétend Marine Le Pen, il y a plusieurs personnes qui soutiennent ces thèses. On sait qu’on n’entendra jamais un militant ou un cadre du FN tenir de tels propos devant un micro, mais c’est très important de le rappeler. Dire que le FN est un parti respectable, c’est faux, absolument faux. Il y a au sein des militants et des cadres une islamophobie très prégnante qui revient dans chaque conversation, on est très loin du message de Marine Le Pen et de sa « priorité nationale », peu importe la religion ou la couleur de peau.

– Pourtant, les militants frontistes que vous fréquentez, vous les présentez comme des gens « sympathiques »…

– C’est vrai, et c’est cela qui est vraiment redoutable, Sylvain, le secrétaire départemental du FN des Hauts-de-Seine que j’accompagne pendant ces huit mois, quand vous le rencontrez, il n’est pas du tout effrayant, c’est quelqu’un de sympa, chaleureux, qui fait une très bonne impression. Pourtant, il veut la guerre civile. C’est pour cela qu’il fallait passer par l’infiltration, même si c’est une méthode contestée par certains journalistes, elle a été efficace au sujet du FN. Cela ne doit pas devenir systématique, mais c’est nécessaire quand on a des partis qui avancent masqués comme le FN, où il y a un vrai danger pour la démocratie.

Pendant huit mois, vous avez vous-même gravi les échelons jusqu’à ce qu’on vous propose de vous présenter aux élections législatives…

– C’est cela que je voulais voir : quand on est au FN, on peut très bien s’y sentir, on est très bien accueilli, on a des responsabilités très vite, c’est même très rassurant d’être au FN. On devient quelqu’un très rapidement dans ce parti. Quand on est une bonne militante, on reçoit très vite des responsabilités, aucun autre parti ne ferait cela. Alors pour tous les gens qui sont frustrés, en mal de reconnaissance, le parti de Marine Le Pen offre à ces gens-là, ce que la société n’a pas su leur offrir. Mon travail, ce n’était pas seulement pour recueillir des paroles racistes, mais aussi pour comprendre pourquoi on est prêt à défendre l’extrême-droite. Cela pose un vrai problème pour toute la société, et je trouve qu’on a une vraie responsabilité dans la montée du FN, c’est pour cela que j’ai voulu écrire ce livre. C’est très important, surtout que Marine Le Pen a fait un score historique et très élevé au premier tour des présidentielles. Ce qui m’étonne surtout c’est que de plus en plus de jeunes sont favorables à Marine Le Pen, c’est vraiment le fait d’un manque d’information de cette génération-là qui ne se souvient pas que Jean-Marie Le Pen a dit des choses ignobles, c’est une génération qui n’a pas cette mémoire-là…

– Aujourd’hui, le FN est le troisième parti en France et a atteint un score historique avec 6,4 millions d’électeurs. Vous pensez que Marine Le Pen pourra prendre le pouvoir, notamment aux prochaines législatives ?

– C’est clairement son ambition : elle sait qu’elle pèse dans la vie politique française, et elle veut le pouvoir, peu importe si elle dévie de la ligne qu’elle a présentée dans son programme. Pendant mon enquête, quand Marine Le Pen était proche des 20% dans les sondages, les cadres du parti souhaitaient la crise de la droite et faire éclater l’UMP, en accueillant au FN les plus radicaux de la droite populaire.  Par ailleurs, pour les législatives, le FN a gelé un tiers des circonscriptions en cas notamment de ralliement de mandataires UMP. En fait, c’est plus d’une centaine de circonscriptions qui pourraient avoir un frontiste au second tour et voir accueillir quelques députés à l’assemblée nationale, alors qu’il n’y a plus de scrutin proportionnel en France!

"Quand on est au FN, on peut très bien s'y sentir, on est très bien accueilli, on a des responsabilités très vite, c'est même très rassurant d'être au FN. On devient quelqu'un très rapidement dans ce parti. "
Claire Checcaglini

 

 – Le FN a engagé une procédure en justice contre vous. Vous vous y attendiez ?

 – On s’y attendait avec mon éditeur, et on avait fait relire le livre par un avocat pour éviter d’être attaqué. Il faut savoir que le parti de Marine Le Pen est extrêmement procédurier, pas seulement avec moi. Ici, le FN m’attaque pour escroquerie, pour avoir pris une fausse identité, celle de ma grand-mère. Par contre, il ne m’attaque pas en diffamation alors que le parti l’avait annoncé. Le FN ne conteste aucun des faits que j’avance, ni aucun propos repris dans mon livre. D’une certaine manière, en m’attaquant uniquement sur la forme, on considère que mon travail est sérieux, le FN ne conteste pas le fond à savoir que ce parti d’extrême-droite n’a en rien changé, même avec Marine Le Pen!

 

Le livre de Claire Checcaglini, Bienvenue au Front – Journal d’une infiltrée est paru aux éditions Jacob-Duvernet

A lire aussi : derrière le masque de Marine Le Pen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le journalisme à l'épreuve de la toile

Un blogue-notes sur le journalisme et le blogging

CANAL ORDINAIRE. Journalistes associés. Bruxelles.

Horizons médiatiques - Edition Europe

Le journalisme dans tous ses Etats

Mediablog

Un regard critique sur les médias

Je veux être journaliste

Toi aussi, deviens un journaliste winner !

Les infos des Incorrigibles

Blog du collectif de journalistes pigistes Les Incorrigibles

Le blOg de Virginie de Galzain, photojournaliste & portraitiste indépendante

Reportages, visages et mots engagés depuis 2007. Ce n’est pas l’actualité qui fait la photo, c’est la photo qui devient actualité. Qui inscrit dans le temps, l'espace, la mémoire. Pourquoi isoler, événementialiser ce qui est de l’ordre du permanent, du résistant, de l'engagement ? Tel est le paradoxe médiatique d’une société qui vit entre la course au temps et une illusion d’immortalité… SITE PHOTO http://vdegalzainphoto.wordpress.com

Le blog de François De Smet

"La vérité est purement et simplement une question de style" (Oscar Wilde)

Le blog de Philochar

Une réflexion sur le monde, la Belgique, la Wallonie, la société et les médias

Le Blog documentaire

L'actualité du (web)documentaire

Coupe/Coupe

Vide-poche de l'actu médiatique, culturelle et des internets

Yanis Varoufakis

thoughts for the post-2008 world

%d blogueurs aiment cette page :